Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

La SAS Tintamarre organise une réunion pour recenser les entreprises de génie civil de Saint-Martin.

Le conseiller territorial Jean-Sébastien Hamlet, président du Conseil de surveillance de la SAS Tintamarre, a annoncé lors du Conseil territorial du jeudi 24 septembre 2020 la décision de la SAS Tintamarre de recenser les entreprises de génie civil de Saint-Martin en vue de lancer une consultation publique relative à l’enfouissement de la fibre optique sur le territoire de Saint-Martin.

Ce recensement est nécessaire pour identifier les professionnels du génie civil présents sur notre territoire. C’est un principe légal du code de la commande publique qui permet de solliciter des avis et d’informer les opérateurs économiques sur le projet de consultation et ses exigences. Ce travail de recensement est utile à la préparation du futur marché d’exécution pour le développement de la fibre optique sur le territoire de Saint-Martin (article 4 du décret n° 2016-360 du 25 mars 2016).

Par cette action, la SAS Tintamarre s’engage à :
• Identifier les acteurs du marché fournisseurs
• Connaître la feuille de route des fournisseurs
• Évaluer la capacité des fournisseurs à répondre au besoin
• Optimiser la concurrence
• Lever les contraintes techniques injustifiées qui empêchent certains fournisseurs de répondre aux exigences des consultations ;
• Inciter les PME à se grouper (groupement momentané d’entreprises) lorsqu’elles n’ont pas la compétence pour répondre à l’ensemble des prestations ;
• Adapter le montage contractuel et les procédures de mise en concurrence.

Pour le fournisseur, c’est une opportunité de se faire connaître et de valoriser son savoir-faire dans le cadre défini par l’acheteur, de détecter des opportunités d’amélioration de produits de sa gamme, d’échanger avec un client potentiel et de mieux comprendre l’organisation de la structure publique.

Sur la période 2020-2023, la SAS Tintamarre projette de réaliser l’ensemble des besoins en fibre optique du territoire, pour un montant estimé de 12M€ injectés dans l’économie saint-martinoise.
La SAS ayant déjà recueilli les contacts de certains fournisseurs par le biais d’échanges avec la CCISM et des organisations faisant appel à cette technicité, ces fournisseurs recevront une invitation électronique pour participer à une réunion de présentation des besoins de la SAS Tintamarre, le Mercredi 7 octobre 2020 à 14h00 à l’annexe de la Délégation Solidarité et Familles de la Collectivité, 5 rue Léopold Mingau à Concordia.
Tous les fournisseurs et les entreprises locales intéressés par ce projet de consultation peuvent participer et d’ores et déjà adresser un email pour se signaler à l’adresse contact de la SAS Tintamarre : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Vous trouverez sur le site internet de la Collectivité www.com-saint-martin.fr l’invitation et le formulaire d’appel à compétences à renvoyer à l’adresse : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.. Il s’agit d’un questionnaire que nous vous invitons à remplir.

La SAS Tintamarre souhaite ainsi rencontrer un panel de fournisseurs locaux lors de la réunion de présentation du projet d’enfouissement et des associés de la SAS. Des entretiens individuels dans le respect de la confidentialité des informations transmises pourront également être organisés à la demande de chacun.

Par cette démarche ouverte de recensement des forces vives du génie civil saint-martinois, la SAS Tintamarre souhaite ouvrir la consultation la plus large possible, afin de ne pénaliser aucun candidat. Chaque entreprise aura le même niveau d’information pour comprendre le besoin général ainsi que le contexte dans lequel est réalisée cette consultation. La stratégie d’achat s’inscrit donc dans une dynamique de développement économique, d’accès des TPE et PME à la commande publique, dans un souci de performance environnementale et sociale et d’innovation.
Pour participer aux futurs appels d’offres, les fournisseurs sont invités à se tenir prêts et à s’inscrire sur les plateformes prévues à cet effet.

La SAS Tintamarre vous invite à participer à la réunion de présentation, Mercredi 7 octobre 2020 à 14h00 à l’annexe de la Délégation Solidarité et Familles de la Collectivité, 5 rue Léopold Mingau à Concordia.

 


Condoléances du Président.

« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de monsieur Gérard Lainez, boulanger reconnu et apprécié de tous.
Après avoir quitté sa Guadeloupe natale dans les années 70, Gérard Lainez a d’abord consacré ses premières années à Saint-Martin au métier d’entrepreneur. Ce n’est qu’au début des années 80, aidé de son indissociable épouse, madame Lainez, qu’il a entamé sa nouvelle carrière de boulanger.
Il y mettra tout son cœur, des années durant. Forte de sa notoriété, la boulangerie Lainez a marqué des générations d’écoliers et de collégiens, grâce à son premier emplacement situé en face du stade Jean-Louis Vanterpool à Marigot. Elle est devenue au fil du temps une véritable institution dans son fief de Rambaud.
Gérard Lainez était un homme généreux qui, sans bruit, ni publicité, sponsorisait des clubs sportifs, notamment le cyclisme et l’athlétisme qu’il appréciait, mais également les associations qui lui en faisaient la demande. Il aimait aider la jeunesse de son île.
Nous nous souvenons qu’après le passage de l’ouragan Irma, la boulangerie Lainez était la seule à faire du pain tous les matins. Elle a ainsi alimenté pendant plusieurs semaines de nombreuses familles saint-martinois sur l’ensemble du territoire. Ne se contentant pas de cet exploit, monsieur Lainez réservait une partie de sa fournée à des distributions gratuites auprès de personnes démunies.
La Collectivité de Saint-Martin et ses élus lui en sont particulièrement reconnaissants. Son départ laissera un grand vide pour sa famille, ses proches amis et celles et ceux qui l’appréciaient. C’est désormais son fils qui a repris le flambeau de la boulangerie, grâce aux années d’apprentissage et aux conseils avisés de son père.
Au nom des membres du Conseil territorial de Saint-Martin, en mon nom personnel et au nom de ma famille, je tiens à exprimer mes plus profondes condoléances à la famille et aux proches de monsieur Lainez. Saint-Martin le regrette déjà.
Que son âme repose en paix. ».
Daniel GIBBS

 

Election d’Annick Pétrus au Sénat : le message du Président de la Collectivité de Saint-Martin.

« Je tiens à saluer l’ensemble des grands électeurs qui se sont présentés aux urnes, ce dimanche 27 septembre 2020, pour élire notre nouveau représentant au Palais du Luxembourg.
Deux tours ont été nécessaires pour départager les quatre candidats au poste de sénateur. Les 24 Grands électeurs saint-martinois ayant pris part au scrutin sénatorial ont pleinement fait vivre notre système démocratique et je suis très satisfait qu’au second tour de cette troisième élection sénatoriale pour Saint-Martin, notre candidate de la majorité, madame Annick Pétrus, ait fait la différence avec 15 voix à son crédit. Seul le résultat compte.
Annick Pétrus est notre nouvelle sénatrice, elle est aussi la première femme sénatrice de Saint-Martin. Il convient de le souligner car c’est un atout et nous pouvons en être fiers.
Je tiens à lui adresser toutes mes félicitations ainsi qu’à son suppléant Nikomo Sylvestre. La pugnacité de notre sénatrice, qui dans l’esprit de la Teams Gibbs, n’a rien lâché pendant cette campagne, la qualité de son implication dans le domaine du social et de l’éducation en tant que 3ème vice-présidente, ont remporté l’adhésion de la majorité des Grands électeurs. Bravo à elle.
Dans le contexte que nous connaissons, cette sénatoriale avait un enjeu majeur pour notre territoire, celui d’avoir un sénateur(trice) de notre majorité pour mieux défendre les intérêts de Saint-Martin au niveau national mais aussi porter les projets de notre groupe au bénéfice des Saint-Martinois.
Le challenge qui consistera à représenter nos valeurs au Sénat reste bien sûr à venir, et je suis convaincu qu’Annick Pétrus saura relever ce nouveau défi et servir son territoire et nos idées à travers ce mandat sénatorial de 6 ans. Mes collègues de la majorité se joignent à moi pour lui adresser notre plein soutien et toute la réussite pour Saint-Martin et ses habitants. ».

Daniel GIBBS
Président

 

Coopération : Le Président Gibbs encourage les autorités de santé à agir vite pour instaurer un protocole sanitaire conjoint.

frenchdutchjointmeeting23092020MARIGOT:--- Le Président de la Collectivité de Saint-Martin, Daniel Gibbs, a participé ce mercredi 23 septembre 2020, à la réunion de coopération organisée en préfecture, en présence de la préfète déléguée Sylvie Feucher, la Première ministre de Sint Maarten Silveria Jacobs, la directrice de l’Agence Régionale de Santé de Guadeloupe et des îles du Nord, Valérie Denux et leurs équipes respectives.
Compétentes en matière de santé publique, les autorités de l’Etat et de Sint Maarten ont discuté de la mise en place de protocoles sanitaires conjoints aux deux parties de l’île dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid19. La création d’un centre de dépistage commun et l’application de règles sanitaires similaires ont animé les discussions. Le Président Daniel Gibbs est particulièrement satisfait de la tenue de cette réunion et de la volonté de coopération sanitaire affichée par les autorités de santé de Saint-Martin et Sint Maarten.
Le président, qui appelle cette coopération transfrontalière depuis plusieurs mois, a enjoint les autorités de santé d’agir vite, en concrétisant ce protocole de coopération sanitaire dans les meilleurs délais. Madame Denux a indiqué qu’elle ferait une proposition concrète à la Première ministre de Sint-Maarten, d’ici la fin de la semaine prochaine. Silveria Jacobs s’est montrée favorable à cette méthode.
Suite aux nouvelles restrictions annoncées par le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, qui a placé la Guadeloupe en zone d’alerte maximale et décidé de fermer les bars et les restaurants de l’archipel à partir de lundi 28 septembre, le Président Gibbs a rappelé les enjeux socio-économiques pour Saint-Martin si une telle mesure devait être appliquée.
Pour le Président, dans la mesure où les cas positifs ont baissé de façon significative sur les deux parties de l’île, où les restaurants de Sint Maarten sont ouverts, où les protocoles sont déjà stricts dans les établissements des deux parties de l’île et où une réflexion est actuellement en cours pour harmoniser les protocoles de prévention, il serait inopportun d’appliquer cette restriction.
L’autorité de santé a indiqué que pour l’heure ces nouvelles restrictions sont appliquées uniquement à la Guadeloupe. Les îles du Nord ne sont donc pas concernées.
Le président a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de renforcer les actions de prévention et les protocoles sanitaires sur notre territoire pour d’une part contenir la propagation du virus et confirmer les statistiques à la baisse enregistrées ces derniers jours, et d’autre part permettre aux socio-professionnels de rester en activité pour sauver leur entreprise.
« Alors que nous appelons cette coopération depuis le mois de mars, il est aujourd’hui urgent d’entrer pleinement dans une phase de coopération sanitaire concrète avec Sint Maarten ».
Le Président Gibbs demande expressément le parallélisme des formes et l’harmonisation des protocoles de dépistage, notamment sur les délais obligatoires de test pour l’entrée sur le territoire (72h pour les pays européens, 120h pour Sint Maarten). Il demande également que les autorités de santé se réunissent au plus vite pour déterminer les modalités techniques d’application des mesures conjointes (mode opératoire, lieu du Centre de dépistage, financement des opérations, mise en place d’un test rapide dans les deux aéroports, Princess Juliana et Grand Case L’Espérance).
Le Président Gibbs comme la Première Ministre Silveria Jacobs ont rappelé leurs priorités conjointes : protéger les populations, relancer l’économie sans relancer l’épidémie !
Sur ce dernier point, tout va dépendre du comportement de nos concitoyens.
« Si l’on veut éviter que les nouvelles restrictions pour les bars et les restaurants soient étendues à Saint-Martin, il va falloir agir en toute responsabilité, être encore plus respectueux des gestes barrières dans l’espace public et la sphère familiale, et ainsi empêcher l’épidémie de repartir à la hausse », a conclu le Président de la Collectivité qui appelle à la vigilance de tous dans ce contexte sanitaire tendu.

[Santé ] Bulletin n°88 - Information « coronavirus »

coronavirus23092020Point sanitaire hebdomadaire du 14 au 20 septembre 2020
(modification de la période d’évaluation avec le système d’information de Santé Publique France)
Nombre de cas :
• Saint Martin : après affinement des données du dispositif SIDEP de Santé publique France, le nombre de nouveaux cas est de 50. Cela porte à 367 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés par test PCR (données consolidées).
• Saint-Barthélemy : le nombre de nouveaux cas parmi les personnes résidentes est de 8. Cela porte à 45 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés par tests PCR (données consolidées).
Guéris :
• Saint Martin : 273 personnes ne sont plus contaminantes.
• Saint Barthélemy : 25 personnes ne sont plus contaminantes
Hospitalisés et décédés:
Le CH Louis-Constant Fleming est très mobilisé pour la gestion de la crise. Au 20 septembre, 9 patients confirmés Covid sont hospitalisés dans le service de médecine de l’établissement. Deux décès de patients âgés sont à déplorer à Saint Martin.

Nombre de tests :
À Saint-Martin, 301 tests supplémentaires ont été réalisés en laboratoire et à l’hôpital, avec un nombre total de 3834 tests réalisés.
À Saint-Barthélemy, 179 tests supplémentaires ont été réalisés au laboratoire et à l’hôpital, avec un nombre total de 2668 tests réalisés.

Le drive est opérationnel à l’hôpital Louis Constant Fleming de Saint-Martin, (de 8h30 à 12h30) avec une capacité de 50 prélèvements/jour.
Circulation du virus :
La circulation du virus reste très active sur notre territoire. La transmission du virus se fait très souvent dans la sphère privée (évènements familiaux) ou la sphère professionnelle (sur votre lieu de travail). Il reste un seul cluster en cours d’investigation, à Saint-Barthélemy.
Nos séniors sont particulièrement touchés par les formes graves de la maladie. Soyons tous particulièrement vigilants lorsque nous leurs rendons visite, que ce soit à leur domicile, ou dans les EHPAD.
Les personnes fragiles, souvent porteuses de maladies chroniques, doivent se protéger impérativement grâce aux gestes barrières mais aussi en refusant les contacts physiques (embrassades, accolades…). En cas de symptômes, ces personnes sont invitées à contacter leur médecin traitant dès les premiers signaux.
Suivi des indicateurs :
L’ARS suit avec vigilance les indicateurs mis en place pour la surveillance du déconfinement :
-Le taux d’incidence qui mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 sur 100 000 habitants sur une période d’une semaine. Deux seuils sont fixés, un seuil de vigilance à 10/100 000 habitants et un seuil d’alerte à 50/100 000 habitants. Un taux d’incidence élevé traduit le développement de clusters ou une circulation virale active.
-Le taux de positivité qui mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 / le nombre de tests réalisés sur une semaine. Deux seuils sont fixés, un seuil de vigilance à 5 % et un seuil d’alerte à 10 %.
À Saint-Martin, le taux d’incidence est de 139,88 / 100 000 habitants, et se situe bien au-dessus du seuil d’alerte (165,05 /100 000 habitants la semaine passée). Le taux de positivité sur la semaine écoulée est lui de 16,61 %, au-dessus du seuil d’alerte (20,07 % la semaine passée). Ces deux indicateurs évoluant favorablement et en baisse sensible, traduisent les efforts consentis sur la limitation des flux de personnes et le respect des mesures barrières dans la sphère publique.
À Saint-Barthélemy, ce taux d’incidence est de 81,69 / 100 000 habitants, au-dessus du seuil d’alerte aussi (30,63 /100 000 habitants la semaine passée). Le taux de positivité sur la semaine écoulée est de 4,47 %, toujours en-dessous du seuil de vigilance (2,5% la semaine passée). Il s’agit d’une évolution sensible à la hausse néanmoins à relativiser compte tenu de la taille de la population moins importante.
Conseils à la population :
En cas de suspicion de contamination, avec ou sans symptômes, il est impératif de ne pas de se déplacer au cabinet de son médecin. Il faut le joindre préalablement par téléphone.

La plateforme RIPOSTE COVID-19, en lien avec les partenaires de l’assurance maladie (CGSS) et santé publique France réalise un travail d’enquête très important pour identifier les cas contacts et pour des demandes d’information sur les modalités des dépistages (difficultés pour les rendez-vous avec les laboratoires, coordonnées des centres de dépistages, planning des dépistages itinérants dans les communes, dépistage pour les vols métropole ou Antilles, mesures de prévention à mettre en place dans les entreprises et les procédures pour faire tester les salariés, les conduites à tenir pour les personnes contacts, demandes de dépistages dans les établissements publics ou privés…).
La plateforme continue de traiter un nombre important d’appels (549 appels sur la période).

L’épidémie de COVID -19 ne doit pas nous faire oublier la dengue qui est toujours présente : détruisons nos gîtes larvaires !


Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

RADIO FROM VOICEOFTHECARIBBEAN.NET

Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x