Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x

Point de situation COVID-19 sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy Semaine du lundi 2 au dimanche 8 mai 2022.

La dynamique épidémiologique connaît une légère reprise ; n’arrêtons pas nos efforts du quotidien !

Saint Martin :
Pour la semaine 18 (données arrêtées le 8 mai), on dénombre 84 nouveaux cas sur le territoire, contre 78 en semaine 17 (données ARS). 65 nouveaux cas sont comptabilisés, en parallèle, par SPF.
Le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés sur le territoire depuis le début de la crise sanitaire est de 10 602 (données SI-DEP SPF).
Depuis le 9/05/2022 (semaine 19 en cours), 30 nouveaux cas de COVID ont été enregistrés sur 468 analyses effectuées.
Les indicateurs épidémiologiques confirment une légère augmentation de la dynamique épidémiologique :
 Selon les données SI-DEP ARS, le taux d’incidence1 s’établit à 235,0/100 000 habitants, contre 218,2/100 000 habitants la semaine précédente. Selon les données SI-DEP SPF, le taux d’incidence hebdomadaire passe à 184/100 000 habitants, contre 201/100 000 en semaine 17.
 Selon les données SI-DEP ARS, le taux de positivité2 hebdomadaire passe à 4,5% en semaine 18, contre 3,3% en semaine 17. Selon les données SPF, le taux de positivité s’établit à 4,9%, contre 4,8% en semaine 17.
Saint-Barthélemy :
Pour la semaine 18 (données arrêtées le 8 mai), on dénombre 24 nouveaux cas sur le territoire de Saint-Barthélemy, contre 32 en semaine 17 (données SI-DEP ARS). 32 nouveaux cas sont comptabilisés par SPF sur la même durée de temps. Le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés depuis le début de la crise sanitaire s’établit ainsi à 4 611 (données SI-DEP SPF).
1 Le taux d’incidence mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 sur 100 000 habitants sur une période d’une semaine. Deux seuils sont fixés, un seuil de vigilance à 10/100 000 habitants et un seuil d’alerte à 50/100 000 habitants. Un taux d’incidence élevé traduit une circulation virale active.
2 Le taux de positivité mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 sur le nombre de tests réalisés, sur une semaine. Deux seuils sont fixés, un seuil
de vigilance à 5 % et un seuil d’alerte à 10 %.
Depuis le 9/05/2022 (semaine 19 en cours), 5 nouveaux cas de COVID ont été enregistrés sur 132 analyses effectuées.
Les indicateurs épidémiologiques confirment une légère dégradation de la situation :
 Le taux d’incidence, selon les données de SI-DEP ARS, s’établit à 245,1/100 000 habitants, contre 326,8/ 100 000 habitants en semaine 17. Si on considère l’ensemble des résidents de Saint-Barthélemy entrés dans SI-DEP (données SPF), le taux d’incidence hebdomadaire est de 321/100 000 habitants, contre 311/ 100 000 habitants en semaine 17.
 Le taux de positivité s’établit à 4,1%, selon les données SI-DEP ARS contre 3,5%, en semaine 17. Si l’on considère les données SPF, le taux de positivité est de 4,9% contre 3,7% en semaine 17.
Hospitalisés et décédés
Au 11 mai, aucun patient COVID n’est pris en charge au centre hospitalier LCF, il en est de même au CH de Bruyn.
Il n’y a pas eu d’évacuation sanitaire en semaine 17 et pas de nouveau décès.
Depuis le début de la crise, 63 résidents Saint-Martinois et 6 résidents de Saint Barthélémy sont morts du COVID.
La fin de l’état d’urgence sanitaire a pour conséquence l’abrogation de certaines mesures à compter du 1er avril. Cependant, à l’instar des territoires métropolitains, certaines mesures administratives resteront en vigueur afin de continuer à lutter contre une reprise de la propagation et protéger les plus fragiles :
 la présentation du passe sanitaire dans les établissements de santé et médico-sociaux ;  l’obligation vaccinale, qui n’est pas liée à l’état d’urgence sanitaire, est toujours en vigueur pour le personnel soignant ;
 le port du masque demeure obligatoire dans les transports collectifs (avions, bus et navettes maritimes), dans les pharmacies et les cabinets médicaux ;
De plus, il est fortement recommandé de maintenir les gestes barrières et de porter un masque en particulier pour les personnes fragiles et vulnérables. Cette recommandation vaut également pour tous dans les lieux clos où la concentration de personnes est importante et lors de grands
rassemblements, y compris en plein air. En cas de soupçon ou de symptômes, il est demandé de pratiquer un test de dépistage et de s’isoler : les tests PCR et antigéniques demeurent gratuits audelà du 31 mars, à cet effet !
Enfin, la vaccination permet de se protéger et de protéger les autres. Couplé avec les mesures barrières, le vaccin est la seule solution permettant de maîtriser l’impact de l’épidémie de la Covid-19 sur le long terme. Les centres de vaccination et l’offre de vaccination en ville demeurent accessibles à tous.
L’offre territoriale de tests
À Saint-Martin :
1 322 tests ont été réalisés en semaine 18 (PCR et antigéniques), pour un total de 128 320 tests enregistrés3 (selon les données SPF) depuis le début de la crise sanitaire. 1 874 tests supplémentaires ont été réalisés cette même semaine sur le territoire (PCR et antigéniques) selon les données SI-DEP ARS.
L’offre de test sur Saint-Martin s’articule autour des dispositifs suivants :
 Les tests PCR, pour les ressortissants français ou étrangers, sont portés par deux laboratoires :
◦ BioPôle Antilles (BPA) qui propose 2 sites de prélèvement (Hope Estate et Marigot)
◦ SYNERGIBIO qui propose un site de prélèvement sur Bellevue (accès sans rdv, du lundi
au vendredi de 6h à 16h, le samedi de 6h30 à 11h30)
 Les tests antigéniques sont accessibles chez différents professionnels de santé du territoire
(pharmacies, médecins, infirmiers, kinés,…) permettant de proposer une offre de test de
proximité.
À Saint-Barthélemy :
652 tests supplémentaires ont été réalisés (PCR et antigéniques) en semaine 18, pour un total de 88 685 tests enregistrés (selon les données SPF). 589 tests supplémentaires (PCR et antigéniques) ont été réalisés selon les données SI-DEP ARS.
L’offre de test sur Saint-Barthélemy s’appuie sur une diversité d’acteurs :
 BPA réalise des tests PCR dans ses locaux de Marigot. Attention, des horaires spécifiques ont été déterminés, il est préférable de se rapprocher du laboratoire pour connaitre précisément les modalités de prise en charge.
 Différents professionnels de santé du territoire (pharmacies, médecins, infirmiers…)
réalisent des tests antigéniques, chacun ayant leurs horaires propres de test.
3 Tient compte de la mise à jour des données SIDEP en semaine précédente. Point de vigilance : la taille de la population à Saint-Martin est de 35 750 habitants ;
à partir de 4 cas positifs, le seuil de vigilance du taux d’incidence de 10/100 000 habitants est dépassé. L’interprétation des taux d’incidence doit être conjointe
avec l’interprétation du taux de positivité et de l’identification de chaine de transmission secondaire ou de cas groupés à risque de diffusion communautaire
(non maitrisé).
La situation vaccinale sur les Iles du Nord
Saint-Martin :
Selon les données SPF4 (au 9/05/2022), la couverture vaccinale en population générale était de 40,7 % pour une dose (soit 14 390 personnes ayant reçu une première injection) et 38,3 % pour le schéma complet (soit 13 523 personnes vaccinées deux doses). La proportion de personnes ayant bénéficié d’un rappel est de 17,7%. Chez les plus de 12 ans, la couverture vaccinale était estimée à 50,4 % pour au moins une dose, 47,4% pour le schéma complet et de 22,1 % pour un rappel.
L’offre de vaccination, à Saint-Martin, se compose comme suit :
 L’hôpital Louis Constant Fleming reçoit sur rendez-vous (RDV sur doctolib.fr), les Mercredi (8h30 à 16h30, les enfants ne sont accueillis que le Mercredi), Jeudi (14h à 17h) et Vendredi (8h30 à 12h30, NOVAVAX ne sera disponible au CH que le vendredi)
 Dans les pharmacies
 Dans les cabinets médicaux et via les infirmiers libéraux
Attention, chaque professionnel de santé s’organise comme il le souhaite ; il vous faut donc vous rapprocher d’eux pour connaître les modalités de prise de rendez-vous et/ou de passage.
Saint-Barthélemy :
Selon les données SPF (au 9/05/2022), la couverture vaccinale en population générale était de 87,2% pour une dose et 84,2 % pour le schéma complet. La proportion de personnes ayant bénéficié d’un rappel est de 55,7 %. Chez les plus de 12 ans, la couverture vaccinale était estimée à 99,1 % pour au moins une dose, 95,7% pour le schéma complet et de 63,4% pour un rappel.
Les vaccins MODERNA, NOVAVAX et PFIZER sont disponibles en Ville, c’est-à-dire :
 Dans les pharmacies.
 Dans les cabinets médicaux et via les infirmiers libéraux.
Chaque officine ou médecin s’organise comme il le souhaite ; il vous faut donc vous rapprocher d’eux pour connaître les modalités d’accès au vaccin.
Face à la crise sanitaire, la vaccination reste la pièce maîtresse de la sortie de crise ! En effet, la vaccination évite les formes graves de la maladie mais n’empêche pas d’être positif et d’être contaminant, c’est pourquoi il est indispensable de respecter les gestes barrières.
4 Une nouvelle méthode de calcul de la couverture vaccinale est mobilisée par SPF. Cette dernière calcule la couverture vaccinale par lieu de résidence avec
rattrapage sur le lieu de résidence VAC-SI quand l’information sur le lieu de résidence est manquante dans la table de correspondance de la Cnam. Cette
méthode prend en compte le code postal de résidence saisi dans VAC-SI par le vaccinateur lors de la vaccination lorsque le lieu de résidence n’est pas connu
dans les bases Cnam.
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

RADIO FROM VOICEOFTHECARIBBEAN.NET

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x